Rubrique Collections... Rubrique Collections... Rubrique Catalogue... Rubrique Artistes... Rubrique Points de vente... Rubrique Oui-Dire Editons...
 
     0/3 ans
     à partir de 4 ans
     à partir de 6 ans
     à partir de 8 ans
     ados et adultes

   
 
 
 
 
 
 
 
 

     Catalogue

     Classement des CD par âge

     Bon de commande

inscription cours SSS


 

 

[…] Il s’agit d’une musicalisation de 28 des 138 chapitres que compte le livre, oĂą guitare andalouse et voix cheminent « de concert, faisant parfois ressortir la parole, d’autres fois s’immergeant la voix dans le son, le plus souvent en une magique fusion d’intentions communes » (A. Diaz de la Fuente). Le compositeur s’inspire de la musique populaire espagnole, dont la guitare est l’instrument par antonomase, mais introduit des « espaces d’ambiguĂŻtĂ© harmoniques » (id.) qui crĂ©ent un ensemble Ă  la fois variĂ© et ouvert. La musique suit le mouvement du texte littĂ©raire, l’accompagne et le sert, passant par exemple d’un rythme « allegretto molto mosso, trottando » pour reprĂ©senter le pas trottinant de Platero, Ă  un brusque « silence expressif prĂ©cĂ©dĂ© d’un accord sforzato » (Id.) pour souligner le regard « attentif, en alerte, vif » (id.) du petit âne.

Le premier enregistrement mondial de l’œuvre de Castelnuovo-Tedesco a eu lieu en 2008 aux Ă©ditions OuĂŻ-dire et a donnĂ© naissance Ă  un double CD : l’un en langue originale, l’autre en français. Les interprètes, ClĂ©ment Riot Ă  la voix et Miguel Angel Romero Ă  la guitare, servent de façon très convaincante l’œuvre du compositeur italien adaptĂ©e de celle du poète espagnol : « grâce Ă  leur interprĂ©tation subtile, soignĂ©e jusque dans les moindres dĂ©tails, la communion entre musique et poĂ©sie devient nette, brillante, presque Ă©vidente. » (Id.) Un livret bilingue franco-espagnol vient avantageusement complĂ©ter le tout, avec une prĂ©sentation de l’œuvre poĂ©tique par Jacques Issorel et une analyse musicologique d’Alicia Diaz de la Fuente.

Anne Lacroix, UniversitĂ© de Perpignan-Via Domitia. Les Langues nĂ©o-latines : publication trimestrielle, Association des professeurs d’espagnol, d’italien, de portugais et d’autres langues romanes, n°354, septembre 2010.


Sous la présidence de Robert Hossein, le prix du livre audio Handi-livres 2010 a été décerné à Jihad Darwiche pour son disque Récits de vie en temps de guerre.

“...Cet ouvrage fascinant met en scène des histoires vraies, Ă©mouvantes et tragiques avec pudeur et dĂ©licatesse. Il met surtout en lumière le dĂ©sir de chacun d’avancer quand il doit faire face aux obstacles de la vie...”


"J’aime bien la petite Juju ! C’est humoriste !"
Yannis, 7 ans qui confond "humoriste" et "humoristique".

Les enfants sont forcément interpelés par les petites aventures de Juju. C’est une fillette comme les autres avec un papa, une maman et un grand frère, sans oublier ses rêves et ses peurs. Alors, suivons la dans ses aventures de petite fille facétieuse et pleine d’imagination.

Une des histoires prĂ©fĂ©rĂ©es ? Celle des gros mots (bien sĂ»r !).

L’accompagnement musical est de qualité, comme d’habitude chez Oui’dire éditions.

Angelina Galvani est une vraie conteuse. Alors, La petite Juju est aussi un vrai spectacle. Si vous croisez son chemin, n’hĂ©sitez pas ! Catherine Pinet-Fernandes


La remise du Prix Professionnel du Livre Audio s’est tenue le 6 mai 2010 au Bureau de représentation de Taipei à Paris. Le Prix Professionnel Jeunesse a été attribué au disque Les mythes d’origine de Mésopotamie, l’épopée de Gilgamesh , conté par Claudie Obin.

“Si nous avons crĂ©Ă© un "Prix littĂ©raire du Livre Audio", c’est que nous sommes convaincus que les nouvelles technologies de l’information et de la communication ne doivent pas oublier « l’humain » en chemin mais doivent nous « servir »â€¦Ă  rĂ©introduire l’oralitĂ© au sein de nos foyers…”

http://www.laplumedepaon.com


... 7 contes et comptines sont proposées par Lila Khaled. La voix douce de cette conteuse convient parfaitement aux tout-petits. Les contes et comptines sont sympathiques et originaux. Ils parlent aux enfants.

les 2/3 ans restent scotchés à l’écoute de ce CD.
Essayez donc d’écouter "La ballade des ours" sans chantonner "Papoumpapoumpadère" Ă  tout va !
"Les deux amies", une comptine qui nous parle des mains, est parfaite pour être accompagnée de gestes, notamment en crèche ou en petite section.
L’accompagnement musical de ces contes est très réussi (contrebasse / piano / banjo)...

Catherine Pinet-Fernandes

http://kidissimo.over-blog.com/arti...


La Petite Juju - CD Juju in the Sky
La petite Juju raconte des histoires et dit des gros mots. Ca tombe très bien puisqu’on aime les deux ! le blog Citrouille des libraries Sorcières avait suivi la dĂ©marche de crĂ©ation de ce conte musical du quotidien avant sa mise sous presse. Et le rĂ©sultat vaut le dĂ©tour !

la petite Juju est espiègle à souhait, qu’elle se perde dans les rayons du supermardté, se dispute avec son frère ou parte dans un délirium très mousse avec le tambour de la machine à laver, son imaginaire est d’une fertilité à scotcher la psychologue scolaire.

Avec beaucoup d’humour et de talent, Angelina Gatvani pose sa voix au timbre doux, de rimes en ritournelles, sur les Ă©lans de contrebasse de RĂ©mi Audair. Une collaboration efficace qu’on peut retrouver sur scène le temps d’un spectacle et de quelques gros mots bien choisis ! Anne Warin


C’est l’histoire dune petite goutte d’eau qui à force de regarder en bas, tombe de son nuage. Commence alors son voyage, avec toutes les aventures et les rencontres qui peuvent arriver à une goutte d’eau sur terre... Racontée par Véronique Deroide, la musique de Florence Michon fait écho au texte avec douceur et subtilité. C’est une histoire pour les petits et aussi pour les plus grands.


La rencontre entre deux voix et deux musiques : la voix de Juan Ramon JimĂ©nez (Prix Nobel de littĂ©rature en 1956) Ă©crit ce qui dĂ©file dans sa tĂŞte et celle de ClĂ©ment Riot, compositeur de musique acousmatique et rĂ©citant, donne chair aux rĂ©flexions de l’écrivain, rĂ©flexions vues d’un âne : Platero. Les deux musiques sont celles du compositeur italien Mario Castelnuovo-Tedesco, que fait vibrer le guitariste Miguel-Angel Romero pour une fresque andalouse oĂą la personnalitĂ© de cet âne rappelle le toucher vocal qu’induit un Francis Jammes. La guitare plante un dĂ©cor torride ou agitĂ©, traduction des pensĂ©es et rĂ©flexions, des visions du monde de cet Ă©quidĂ©, rĂ©putĂ© pour sa connaissance instinctive du cheminement des eaux et des routes secrètes. La voix bĂ©nĂ©ficie d’une prise de son d’une grande proximitĂ©, crĂ©ant un rapport intime avec l’auditeur. Parfois envoĂ»tante, mais d’autres fois lassante par son ton monocorde, elle crĂ©e une forme de pensĂ©e Ă  haute voix. Sa complicitĂ© avec la guitare se joue des mĂ©andres du texte : vingt-huit fragments de l’œuvre poĂ©tique. On regrettera juste de ne jamais entendre la langue d’origine ; ce beau parler andalou qui confère une puissance particulière Ă  la culture flamenca. Gageons que ce sera pour une prochaine production.
Jean-Michel Lhubac. TT


Autres pages : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |>